Moby Dick - Herman Melville – epub & PDF – Fr.

IMPORTANT : Google bloque nos téléchargements (raison inconnue), Faire CTRL + J ou utiliser Firefox pour conserver les torrents téléchargés. Suivre la situation sur Twitter

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés ePub Français Jeunesse Roman
Seeders 46 Leechers 3 Complétés 479
Informations Voir les informations
Fichiers 3 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler
MobyDick - Herman Melville – epub & PDF – Fr.


adxi.jpg


Moby Dick, c’est la monstrueuse baleine blanche, l’incarnation du Mal, cette figure de l’obsession et du double qui, des profondeurs glacées, accompagne le capitaine Achab habitué en surface aux combats titanesques des océans. Moby Dick est ce chef-d’œuvre total que tout le monde peut lire comme le plus formidable des romans d’aventures ; la quête aussi d’une humanité embarquée de force à bord d’une histoire qui reste pour elle un mystère…

Avec Moby Dick, Melville a donné naissance à un livre-culte et inscrit dans la mémoire des hommes un nouveau mythe : celui de la baleine blanche. Fort de son expérience de marin, qui a nourri ses romans précédents et lui a assuré le succès, l'écrivain américain, alors en pleine maturité, raconte la folle quête du capitaine Achab et sa dernière rencontre avec le grand cachalot. Véritable encyclopédie de la mer, nouvelle Bible aux accents prophétiques, parabole chargée de thèmes universels, Moby Dick n'en reste pas moins construit avec une savante maîtrise, maintenant un suspense lent, qui s'accélère peu à peu jusqu'à l'apocalypse finale. L'écriture de Melville, infiniment libre et audacieuse, tour à tour balancée, puis hachée au rythme des houles, des vents et des passions humaines, est d'une richesse exceptionnelle. Il faut remonter à Shakespeare pour trouver l'exemple d'une langue aussi inventive, d'une poésie aussi grandiose. --Scarbo

"la phase de Melville est à la fois un torrent,une montagne ,une mer.(...)Mais comme à la montagne,le torrent ou la mer,cette phrase roule,s'étire et retombe avec tout son mystère.Elle emporte;elle noie.Elle ouvre le pays des images dans les profondeurs glauques où le lecteur n'a plus que des mouvements sirupeux,comme une algue.(...)Toujours elle propose une beauté qui échappe à l'analyse mais frappe avec violence."
Jean Giono

?


Informations
Titre:Moby Dick

Auteur:herman Melville

Langue: Français

Format :epub et PDF

Parution:1851

Fichier:3

Taille:3.8 Mo



Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Kalumet57

    158.66Go - 43.52Go

    Ajouté par Kalumet57 il y a 2 mois

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     Jazzodrome

    418.94Go - 187.03Go

    Ajouté par Jazzodrome il y a 2 mois

    @1day Le français "sauvage" veut dire aussi tout ça, pas la peine d'en rajouter. Ceci dit, l'exemple que vous donnez illustre exactement ce que je pense de la traduction de Guerne. Ce que vous appelez "souffle", je l'appelle boursouflure. C'est mon point de vue et vous avez le vôtre, c'est tout à fait normal. Et justement, ce que je vous reproche c'est d'avoir impérativement dit au gens de ne télécharger que la traduction de Guerne. J'ai essayé de rétablir l'équilibre sans, comme vous, dissuader de télécharger une version plutôt que l'autre. De quel droit l'aurais-je fait ?
    Dernière édition par Jazzodrome il ya 2 mois
  • utilisateur

     Agamennon

    676.07Go - 407.05Go

    Ajouté par Agamennon il y a 2 mois

    merci beaucoup
  • utilisateur

     Blilium

    6.01To - 749.60Go

    Ajouté par Blilium il y a 2 mois

    Merci pour ce partage
  • utilisateur

     Sylcom

    1.10To - 673.57Go

    Ajouté par Sylcom il y a 2 mois

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     1day

    1.23To - 461.89Go

    Ajouté par 1day il y a 2 mois

    @Jazzodrome : Un traducteur ne doit pas se contenter de retranscrire la structure d'un texte mais également son sens et sa beauté. Peut-on soutenir qu'André Maurois n'a pas "respecté" Rudyard Kipling en traduisant "Tu seras un Homme, mon fils" (cas extrême car Amel Guerne n'est pas allé aussi loin) ? En outre, l'anglais est une langue laconique qui dit beaucoup de choses en peu de mots ; il est donc normal qu'une traduction en français contienne plus de mots que le texte original. Tandis que Giono traduit "Wild he was" par "Il était farouche", ce qui est réducteur, Guerne choisit "sauvage, inapprivoisé, farouche, oui certes il l'était" car "wild" signifie bien tout cela à la fois.
    Dernière édition par 1day il ya 2 mois
  • utilisateur

     Jazzodrome

    418.94Go - 187.03Go

    Ajouté par Jazzodrome il y a 2 mois

    @1day :et @Sleepdirt

    Suite à votre échange, j'ai jeté un oeil sur les deux traductions, et pour moi il n'y a aucun doute. Celle de Giono est très supérieure, respectueuse du texte original, sans aucun pathos. Un traducteur ne doit pas faire de la littérature. Le texte original s'en charge. Du coup, à moi d'être sévère sur celle de Guerne, qui se prend pour un écrivain alors que là il n'est que le traducteur. Giono, qui était par ailleurs l'immense auteur que l'on connaît, s'était bien gardé , lui, de mettre sa patte dans le texte de Melville... Sans aller, à l'instar de 1day, jusqu'au "conseil" définitif de ne charger que telle version et pas l'autre, je vous recommande chaudement la version de Giono (ici en epub).

    En tous cas, merci à l'uploader de nous avoir donné le choix ;)
  • utilisateur

     Hazamione53

    839.91Go - 41.20Go

    Ajouté par Hazamione53 il y a 2 mois


    Merci beaucoup!!!
  • utilisateur

     Sleepdirt

    401.18Go - 86.59Go

    Ajouté par Sleepdirt il y a 2 mois

    @1day : D'accord avec vous au sujet de la traduction d'Armel Guerne, je voulais seulement "réhabiliter" celle de Jean Giono... Quant à celle de Philippe Jaworski, je serais également très curieux de la lire, mais compte tenu du prix d'un Pléiade, j'attends sa parution en poche, qui finira bien par advenir un jour ou l'autre !
    Dernière édition par Sleepdirt il ya 2 mois
  • utilisateur

     Huascar0184

    654.42Go - 22.65Go

    Ajouté par Huascar0184 il y a 2 mois

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     1day

    1.23To - 461.89Go

    Ajouté par 1day il y a 2 mois

    @Sleepdirt : c'est vrai que j'ai été un peu dur avec la traduction de Giono qui est aussi fidèle que celle de Guerne mais avouez que cette dernière a beaucoup plus de souffle ! Cela dit, quelqu'un a-t-il mis le nez dans la traduction de Philippe Jaworski ? Je suis un grand admirateur du monsieur mais La Pléiade, c'est trop cher pour moi.
  • utilisateur

     Rjchard13008

    3.82To - 1.46To

    Ajouté par Rjchard13008 il y a 2 mois

    UN GRAND MERCI
  • utilisateur

     Sleepdirt

    401.18Go - 86.59Go

    Ajouté par Sleepdirt il y a 2 mois

    @1day : Je vous trouve un peu injuste et catégorique à l'endroit de la première traduction qui, bien que libre de droit (comme si c'était en soi une marque d'infériorité !), n'en a pas moins été effectuée par Jean Giono, Joan Smith et Lucien Jacques : pas précisément des amateurs ! Cela dit, il était certainement utile et souhaitable de retraduire Moby Dick, comme ç'a été le cas pour d'autres chefs d'oeuvre ces dernières années (Ulysse, de James Joyce ; La Montagne Magique, de Thomas Mann ; l'oeuvre de Dostoievski, par André Markovicz...).. Si vous êtes un tant soit peu objectif, si vous avez lu la première traduction de Moby Dick, en regard du texte anglais, vous ne pouvez décemment pas considérer qu'elle est à fuir ! Les deux ont leur valeur, les deux sont disponibles : c'est une chance pour les amoureux de la littérature...
    Dernière édition par Sleepdirt il ya 2 mois
  • utilisateur

     Zoulou52

    90.46Go - 90.84Go

    Ajouté par Zoulou52 il y a 2 mois

    Merci beaucoup pour le conseil !
  • utilisateur

     1day

    1.23To - 461.89Go

    Ajouté par 1day il y a 2 mois

    Un conseil : ne téléchargez que la version PDF, laquelle contient la traduction d'Armel Guerne (la meilleure traduction française à ce jour). La version epub ne contient qu'une ancienne traduction libre de droits.