Saint-Saëns - Piano Concertos Nos. 3-5 | Alexandre Kantorow, Tapiola Sinfonietta & Jean-Jacques Kantorow (2019) [FLAC] [16-44]

IMPORTANT : Google bloque nos téléchargements (raison inconnue), Faire CTRL + J ou utiliser Firefox pour conserver les torrents téléchargés. Suivre la situation sur Twitter

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Flac (16 bit) Web Album Classique
Seeders 29 Leechers 0 Complétés 85
Informations Voir les informations
Fichiers 13 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler


Saint-Saëns - Piano Concertos Nos. 3-5 | Alexandre Kantorow, Tapiola Sinfonietta & Jean-Jacques Kantorow


2019

190503104511461132.jpg




La jeune génération des pianistes semble avoir compris l’importance des cinq concertos de Camille Saint-Saëns, si l’on en juge par le nombre de nouvelles versions qui jaillissent d’un peu partout sur le marché. Ainsi donc, après Jean-Yves Thibaudet, Bertrand Chamayou, Romain Descharmes, Louis Lortie et Louis Schwizgebel, voilà que le jeune et brillant pianiste française Alexandre Kantorow enregistre les concertos de Saint-Saëns, dont voici le premier des deux albums prévus, consacré aux trois derniers.
On ne boudera pas notre plaisir, car il était temps de replacer Saint-Saëns à la place primordiale qui lui revient de plein droit. De sa longue vie, on a trop souvent retenu l’époque de sa vieillesse, celle où, couvert d’honneurs et de récompenses, le vieux compositeur ne comprenait plus rien à la musique de son temps, celle de Debussy, de Schönberg ou Stravinski, dont Le Sacre du printemps lui avait donné un sacré choc esthétique. C’était oublier un peu vite que, enfant prodige, Saint-Saëns jouait à la cour de Louis-Philippe aux Tuileries et qu’il devint ensuite le propagateur des jeunes de son temps, Berlioz et Richard Wagner, qui étaient alors très peu goûtés du public parisien.
Du classique Troisième, mal aimé et pourtant si mendelssohnien et exempt de virtuosité gratuite, au Cinquième qui mêle adroitement les mélismes arabes à une construction lisztienne, en passant par le Quatrième dont le fier thème final résonne tel un hymne puissant et libérateur, ces concertos ont été les premiers donnés à la France par un compositeur influencé par la langue et le style des compositeurs allemands, de Beethoven à Wagner, une ardeur qui sera ensuite tempérée, pour ne pas dire tout à fait refroidie après le sanglant épisode de la guerre de 1870 qui provoquera un élan patriotique démesuré dans les deux camps.
À vingt-deux ans, Alexandre Kantorow s’impose comme un des pianistes les plus intéressants du moment grâce à son total engagement, à sa fougue et à un tempérament puissamment personnel. Après avoir hésité entre le tennis qu’il pratiquait à un haut niveau, le jeune homme a opté pour le piano qu’il pratique avec une aisance sportive et inspirée. © François Hudry/Qobuz




190503105210251823.jpg

Label : BIS

Date : 3 mai 2019

Format : FLAC

Total Size : 302 Mo

Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Vonou

    3.05To - 0.93To

    Ajouté par Vonou il y a 8 jours

    Merci infiniment j’adore Saint-saens
  • utilisateur

     Synes_01

    177.46Go - 147.78Go

    Ajouté par Synes_01 il y a 13 jours

    Super! du classique! Merci b eaucoup!
  • uploader

     Supernanard

    138.43To - 718.66Go

    Ajouté par Supernanard il y a 16 jours

    Un grand merci !
  • utilisateur

     Messughe

    90.25Go - 55.51Go

    Ajouté par Messughe il y a 17 jours

    merci beaucoup